Rentrée 2022 : les distributeurs parlent de l’inflation

31 août 2022 - Yves DENJEAN

En cette rentrée 2022, les patrons des grands groupes de distribution arpentent les plateaux TV pour parler du sujet du moment : l’inflation. Verbatims de Michel-Edouard Leclerc, Alexandre Bompard et Dominique Schelcher.

Michel-Edouard Leclerc au micro de Télé-Matin France 2 - mercredi 31 août

"Aujourd’hui la consommation a tenu son rang, mais on sent à l’intérieur des signes de faiblesse avec une baisse des volumes. Le public n’achète plus autant des grandes marques, mais plutôt des marques de distributeurs qui sont 20 à 25% moins chères. Ils achètent beaucoup de premiers prix alors qu’ils avaient relativement disparu. Les arbitrages familiaux sont plus longs, les ménages rognent par exemple sur les achats d’équipement de la maison. Les consommateurs sont aujourd’hui majoritairement dans les enseignes les moins chers, tous les discours sur les changements des consommateurs prêts à payer plus chères pour l’écologie, les paysans, les grandes causes, se heurtent contre le mur de l’angoisse liée au pouvoir d’achat."

Alexandre Bompard, PDG du groupe Carrefour au micro de BFMTV - mercredi 31 août
« Nous sommes rentrés dans une période où tous les facteurs structurels d’inflation ont été aggravés par la crise ukrainienne et l’incroyable crise énergétique. […] Il faut prendre conscience collectivement que nous sommes dans un environnement d’inflation durable. […] Sur les opérations des distributeurs, chacun fait son travail avec ses dispositifs commerciaux, tant mieux pour le consommateur. Après l’opération 100 prix bloqués pendant 100 jours, nous travaillons bien évidement sur de nouvelles propositions. […] Au niveau du comportement de nos clients, nous remarquons une incroyable attention au prix, le critère de choix numéro un. La consommation est à zéro, mais nos premiers prix progressent de +16%, notre marque propre de +10%. […] »

 

Dominique Schelcher, président de Système U au micro de BFMTV / RMC - vendredi 26 août

"Notre responsabilité à nous, distributeurs, est d’accompagner le pouvoir d’achat des Français. Et la multiplication des opérations commerciales est une chose essentielle. Ce qui nous préoccupe aussi chez U, c’est de préserver tous les maillons de la chaîne, à commencer par les producteurs. Nous observons dans nos magasins des arbitrages des consommateurs en défaveur des produits comme la viande. La grande question pour nous professionnels, c’est de savoir jusqu’où iront ces arbitrages. Je pense que nous ne sommes pas arrivés au pic de l’inflation, car les fournisseurs continuent à nous de demander des hausses. […] Si les factures d’électricité en 2023 doublent, triplent ou quadruplent pour les entreprises qui ne sont pas couvertes, cela va se traduire dans les prix. Il y a encore devant nous une inflation des tarifs énergétiques liée à l’électricité dont nous ne maîtrisons pas les tenants et les aboutissants."

 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois