Casino crée une holding unique pour la distribution en France : avant une ouverture du capital ?

6 janvier 2023 - Benoît MERLAUD

Le groupe Casino a commencé à rassembler ses activités de distribution en France dans une société holding unique. Le transfert sera finalisé au cours du semestre et pourrait servir à faire entrer de nouveaux investisseurs au capital. 

Casino crée une holding unique pour la distribution en France : avant une ouverture du capital ?

 

Le groupe Casino a annoncé le 4 janvier la création d’une nouvelle société holding, CGP Distribution France. Cette filiale détient déjà toutes les entités du périmètre Monoprix (y compris Naturalia). Elle devrait aussi accueillir, d’ici la fin du premier semestre 2023, les activités de Distribution Casino France (enseignes Casino). 

Un précédent communiqué, en juin 2022, précisait que la holding avait également vocation à récupérer Franprix, Easydis (logistique) et AMC (Achats Marchandises Casino). 

Ce changement de structure financière, sans impact ni sur le reporting ni sur le management, est présenté comme une démarche visant à "simplifier et accroître la lisibilité" de l’organisation juridique du groupe en France. 

Jusqu’à présent, Monoprix, Franprix, DCF, Easydis et AMC étaient des filiales séparées du groupe Casino, toutes détenues à 100%. 

Au-delà du souci de lisibilité, la création de CGP Distribution France peut surtout servir de prélude à une ouverture du capital. Casino, qui a toujours besoin de se désendetter, pourrait en effet chercher à céder une part minoritaire de ses activités de distribution en France, qu’il détient pour l’instant en totalité. 

Le groupe a déjà mis en place une stratégie similaire de cession partielle en Amérique du Sud. Mais la démarche est un peu différente : le distributeur a isolé ses pépites Assaí et Éxito, au profil très attirant, pour récupérer du cash. Aujourd’hui, le distributeur ne possède plus, ainsi, que 31% du capital d’Assaí. 

En France, Casino a au contraire fait le choix de regrouper toutes ses activités, les plus profitables comme les plus en difficulté. Convaincre des investisseurs pourrait s’avérer plus ardu qu’en Amérique du Sud, mais le groupe s’assure en même temps qu’il ne se retrouvera pas un jour avec une filiale isolée, trop faible et impossible à valoriser. 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois