Prix des produits laitiers : Intermarché montre patte blanche

25 août 2022 - Agathe Lejeune

Pénuries, flambée du coût des matières premières, sécheresse, la grogne monte chez les éleveurs laitiers durement touchés. Intermarché montre patte blanche et assure avoir accepté toutes les hausses de prix demandées par les transformateurs. 

Le conflit ukrainien a des répercussions fortes sur les entreprises et le monde agricole. Le gouvernement a d’ailleurs dès le printemps incité les distributeurs à rouvrir des négociations annuelles tout juste closes. 
À cela vient s’ajouter la sécheresse qui affecte les rendements agricoles, en particulier ceux de la filière lait déjà fragilisée. Et la grogne monte. Des éleveurs sont venus manifester et faire des relevés de prix au cœur de l’été chez Intermarché et Leclerc notamment. 

Un dialogue tripartite

Dans ce cadre, Intermarché souhaite montrer patte blanche. À une exception près, l’enseigne assure avoir accordé toutes les hausses demandées par les transformateurs du secteur laitier s’agissant de matières premières agricoles et accepté certaines hausses pour les matières premières industrielles. 

Intermarché estime qu’il revient désormais aux industriels de mieux rémunérer les produits agricoles. Dans sa volonté de transparence, l’enseigne est prête à participer elle-même à un dialogue tripartite avec les organisations de producteurs et les transformateurs le cas échéant. 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois