Andros s’invite au rayon pâte à tartiner

Andros a déboulé là où on ne l’attendait pas, au rayon des pâtes à tartiner. Archi leader des confitures, le groupe vient chercher un relais de croissance sur le dynamique linéaire voisin, animé par Nutella.

De manière très judicieuse, son offre reprend les codes du leader. De face, le pot ressemble fort à celui de Nutella et l’étiquette est similaire : blanche et habillée d’un visuel d’une tranche de pain tartinée avec un couteau. Même le nom, « fruit à Tartiner », démarre avec une minuscule.

La gamme couvre quatre recettes, fraise, framboise, abricot et pêche. Lesquelles sont élaborées avec 50 % de fruits, du jus de citron et du gélifiant. Pour concurrencer le roi de la pâte à tartiner et se différencier de la confiture classique, Andros a opté pour une texture lisse sans morceaux. Un atout indéniable pour séduire les enfants.

A 2,30 € le pot de 410 g, le PVC est proche en valeur faciale du pot 400 g de Nutella. Mais au kilo, « fruit à Tartiner » est presque deux fois plus cher qu’un pot de confiture extra Andros (avec 45 % de fruits).

Pour aller plus loin

- Plus de détails sur le plan de soutien dans le numéro d’octobre de LINEAIRES.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois