Dernière ligne droite pour les chocolats de Pâques

2 avril 2021 - Patricia Bachelier

A J-5 de l’événement, la décision de reconfiner la France entière aura-t-elle encore raison des chocolats de Pâques ? Le premier confinement instauré le 17 mars, soit quatre semaines avant les fêtes pascales (Pâques était le 13 avril), avait sérieusement plombé les ventes en GMS.

Le chiffre d’affaires avait plongé de 47 % sur cette semaine fatidique (s11), puis encore de – 46 % la suivante (s12). Au cumul de la saison 2020, sur six semaines, le chiffre d’affaires a reculé de 27 %, hors SDMP, à 214 M€ selon Nielsen. Il restait encore 47 % des chocolats à écouler après le jour J, contre seulement 19 % en 2019.

Cette année, la saison a démarré une semaine plus tôt, sur la s8 et sous de meilleurs auspices, avec des progressions spectaculaires par rapport à 2019, qui permettent d’espérer un très large rattrapage. Reste encore à savoir si la semaine de Pâques, la plus importante en termes de ventes, ne viendra pas tout même de gâcher la fête. Une certitude, le drive devrait encore prendre une part importante des ventes. Il a compté pour 7 % du CA total en 2020 (+ 154 %), contre 2 % en 2019.

 

 

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

  • L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
  • De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
  • Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois