France - Côtes d'Armor

Leclerc Lannion en images

1 septembre 2004 - F. Carluer-Lossouarn

  • Leclerc Lannion en images

    • Ouvert en 1985 sur 3 000 m², le Leclerc de Lannion (Route de Perros) a pratiquement doublé sa surface de vente en rachetant un magasin de meubles implanté sur son parking. Les produits culturels et le bazar lourd ont été transféré en galerie, avec la création de plusieurs boutiques dont un Espace culturel.

    • La plupart des rayons trad situés au fond du magasin (poissonnerie, crémerie, charcuterie, rôtisserie) sont dotés d’ardoises fichés au mur pour les annonces promos. Un retour aux sources du commerce qui ne manque ni de cachet ni d’impact commercial auprès de la clientèle.

    • Situé dans la moitié Ouest de la Bretagne où la pratique du Breton reste encore vivace, en particulier chez les personnes âgées, le Leclerc de Lannion utilise des panneaux bilingues Français/Breton. Une touche locale appréciée des clients.

    • Profitant de l’extension de la galerie marchande de son magasin, le Pdg, Philippe Cousyn, s’est doté de la plupart des enseignes de boutiques non al du groupement : L’Espace culturel, parapharmacie, agence de voyages, Jean’s, etc. A noter aussi quelques créations comme cet « Univers floral » (fleuriste), peut-être une future enseigne Leclerc.

    • Le bazar lourd et les produits saisonniers ont été transférés de l’hyper vers l’ancien magasin de meubles, réaménagé et rebaptisé « L’instant Loisirs » : articles de sport, jardinage, jouets, etc. L’opération a permis d’accroître la part de la surface de vente accordée aux produits frais, aux liquides et au DPH.

    • La boulangerie est l’un des rayons trad les plus réussis du Leclerc Lannion version 2004. A noter le comptoir en granit rose de la région et le décor particulièrement soigné. Le boulanger a exposé ses créations : des pains en forme de crocodile, de galion ou de moulin !

    • Autre grande réussite de la rénovation du Leclerc de Lannion : le rayon marée. D’un seul tenant, l’étal est prolongé par un superbe vivier à crustacés dont le socle est recouvert de plaques de granit rose. A noter au mur ces pierres de couleur du plus bel effet. Le contraste avec la poissonnerie du Géant tout proche, pourtant bien tenue, n’en est que plus saisissant.

    • Pour éviter les chutes de produits au sol, source d’accident, mais aussi pour éviter les pertes d’espace lors de l’implantation des plateaux, le Leclerc de Lannion a entièrement revu son rayon fruits et légumes. Faits sur-mesure, des meubles à pente douce ont été retenus.

    • Outre la boulangerie, le Leclerc de Lannion a profité de son agrandissement pour créer un rayon boucherie trad. Complémentaire du LS, il ne propose que de la viande Label Rouge : porc, agneau, veau et Blonde d’Aquitaine.

    • En phase avec les dernières tendances de consommation, le Leclerc de Lannion dispose d’un stand HMR honorable pour sa taille : rôtisserie (poulet fermier ou certifié, palette, travers de porc, jambonneau, etc.) et plats traiteur préparés (bouchées à la reine, gratin dauphinois, etc.).

    • Le magasin a su pallier l’un des points noirs du rayon surgelés : le repérage et le balisage des catégories de produits. Les bacs tombeaux sont surmontés de panonceaux qui courent sur toute la longueur des meubles. Même principe pour signaler les promos en TG.

Près de vingt ans après son ouverture, le Leclerc de Lannion (route de Perros) s’est offert un lifting complet. Une renaissance. Le visiteur de passage ne ferait pas la différence avec une création pure. Ce petit hyper de 3 000 m² a aussi doublé sa surface de vente en rachetant un magasin de meubles situé sur son parking. Les deux bâtiments ont été reliés par la construction d’une cafétéria et par l’extension de la galerie marchande. Le magasin de Philippe Cousyn collectionne presque toutes les enseignes « non al » du groupement (L’Espace culturel, parapharmacie, agence de voyages, Jean’s, etc.). L’adhérent a même créé et déposé le nom de nouvelles boutiques. A l’image de l’Univers floral. Peut-être une future enseigne Leclerc.

Liquides et produits frais : les grands gagnants

Grâce au transfert du bazar lourd et des produits culturels dans l’ancien magasin de meubles, Philippe Cousyn a pu agrandir et optimiser l’alimentaire. Les liquides et les produits frais sont les grands gagnants de l’opération. Le traiteur LS a été tout particulièrement choyé. A noter aussi la création d’un stand boucherie trad et d’une boulangerie, sans doute l’un des rayons les plus attractifs du magasin. Les fruits et légumes et la poissonnerie – une réussite – ont été entièrement rénovés. Pour la décoration, Philippe Cousyn a apporté sa petite touche personnelle. Orgueil du pays, le granit rose est partout : jusque dans les bordures et les bornes qui jalonnent le parking ! Au final, le Géant de Lannion, un 5 000 m² situé à portée de fusil, prend un sacré coup de vieux. Depuis l’inauguration début juin, la fréquentation du Leclerc a augmenté de 10 %.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois