Cora Bertrange-Luxembourg

  • Cora Bertrange-Luxembourg

    • Un ancien Match agrandi

      Un ancien Match agrandi.

      En périphérie de la capitale luxembourgeoise, cet ancien supermarché Match est passé sous enseigne Cora en 2005. Situé au centre commercial City Concorde à Bertrange, il vient tout juste d’être agrandi : 8 200 m2 contre 3 650 m2.

    • Des points d’attraction.

      En alimentaire, l’entrée s’effectue par les fruits et légumes. La fraîche découpe constitue le point d’attraction de la zone, incitant les clients aux achats d’impulsion. A noter aussi le plafond couleur chocolat. Au fond, on distingue la zone marché trad, bien visible, uniquement séparée de l’entrée par les surgelés, en meubles tombeaux.

    • Une cave sobre mais bien fournie

      Une cave sobre mais bien fournie.

      La cave, située près de la zone marché. A l’image de l’ensemble de l’offre alimentaire, l’assortiment est large et pointu : vaste choix en champagne, armagnacs et grands crus millésimés. La cave n’est pas située en ceinture mais en îlot, avec deux entrées possibles. Pas de voûte ou de grilles, la décoration reste relativement sobre.

    • Un espace restauration rapide à l’entrée

      Un espace restauration rapide à l’entrée.

      A l’entrée de l’hyper, les clients peuvent se restaurer à l’espace Croq’gourmand, géré par Cora : rôtisserie, pizzas, sandwichs, etc. Tourné vers la galerie marchande, il est aussi intégré à l’hyper et propose une offre en LS.

    • Boucherie trad 100 % Label Rouge

      Boucherie trad 100 % Label Rouge.

      La boucherie trad. Le carrelage noir au mur et le meuble bas avec vitrage vertical mettent particulièrement bien en valeur la viande. Ici, l’ensemble de l’offre est en Label Rouge, depuis le bœuf jusqu’au pigeon ou la caille. Le magasin propose aussi du bœuf japonais de Kobé à 120 €/kg !

    • Un espace Belle & zen

      Un espace Belle & zen. Le Cora de Bertrange a créé son propre espace féminin : Belle & zen. S’inspirant des grands magasins, il regroupe dans un cadre privilégié l’offre en parfumerie, hygiène et soins du corps. Les clientes sont conseillées par une esthéticienne, une diététicienne et une pharmacienne…

    • Des influences multiples

      Des influences multiples. Un détail du rayon fruits et légumes. Comme beaucoup d’hyermarchés, le Cora de Bertrange a opté pour des gondoles basses avec nébulisation, sur le modèle de Grand Frais. Cora ne cache pas s’être inspiré d’une multitude de magasins, en France, au Luxembourg et dans d’autres pays européens.

    • Transparence sur les laboratoires

      Transparence sur les laboratoires. Une vue resserrée de l’intérieur de la bergerie consacrée à la charcuterie et au fromage à la coupe. L’hyper mise avant tout sur la découpe à la demande du client, pour garantir plus de fraîcheur. Le magasin joue aussi la carte de la transparence. Tous les laboratoires de ses rayons à service sont visibles de la surface de vente au travers de vitres au logo de l’enseigne.

    • La patte Malherbe Design

      La patte Malherbe Design. Le rayon pâtisserie. Comme tous les rayons à service, sa signalisation incite à la connivence entre le client et les employés : « la pâtissière », « le traiteur », « le boucher », etc. Bien connue pour ses réalisations pour Géant Casino et Intermarché entre autres, l’agence Malherbe a conçu le design du magasin.

    • Pâtisseries 100 % faites maison

      Pâtisseries 100 % faites maison. Comme souvent chez Cora, les pâtisseries sont faites maison par l’équipe de trois pâtissiers. L’offre est ici particulièrement riche et sophistiquée : macarons litchis/framboise ou citron/basilic, babas au café, cake au citron, tarte au fromage, etc. A noter aussi la vitrine très qualitative que l’on retrouve à la boucherie.

    • Du bœuf de Kobé !

      Du bœuf de Kobé ! Le Cora luxembourgeois peut se payer le luxe de proposer du bœuf de Kobé (Japon), à 120 €/kg ! Pour le reste, l’ensemble de l’offre au rayon boucherie trad est Label Rouge d’origine française. Au libre-service, Cora mise sur la viande d’origine luxembourgeoise, aux prix plus attractifs.

    • Boucherie : un vrai savoir-faire

      Boucherie : un vrai savoir-faire. Les trois bouchers du Cora de Bertrange travaillent à partir de carcasses. Ils proposent un choix important de produits élaborés, non seulement au rayon trad (brochettes, découpe marinée, filet mignon au chèvre, etc.) mais aussi au LS : grillades d’été, steaks marinés, mini hachés, etc. Les clients peuvent commander des spécialités en consultant un classeur à disposition.

    • La cave près de la zone marché

      La cave près de la zone marché. La cave est l’un des points forts de l’hypermarché. S’inspirant des hypers italiens, Cora l’a implantée à proximité immédiate de la zone marché trad, pour susciter des achats d’impulsion et marier au mieux les fromages et autres spécialités de charcuterie italiennes.

    • Des services à la cave

      Des services à la cave. Des armoires de vin et de champagne frais, l’un des nombreux points forts de la cave du Cora de Bertrange. A l’image de l’ensemble du magasin, le rayon est fort bien pourvu en vins bio et en vins du monde. Situé au carrefour de l’Europe, le Luxembourg compte en effet une population cosmopolite.

    • Une machine à blocs réfrigérants

      Une machine à blocs réfrigérants. Un service relativement rare en hypermarché mais fréquent chez Cora. Cette machine permet aux clients d’échanger gratuitement leur bloc réfrigérant ou d’en acheter un. Pour les clients, la garantie d’assurer la chaîne du froid jusqu’à leur domicile.

    • Des allées très larges

      Des allées très larges. Cette vue du rayon spiritueux permet de prendre la mesure de la largueur des allées. L’hypermarché a volontairement sacrifié une partie de sa capacité de stockage au profit du confort d’achat. Les gondoles sont aussi relativement courtes et la présentation sobre.

    • Pas de TG systématiques

      Pas de TG systématiques. Si les Luxembourgeois sont attentifs aux prix (Cora décline ses premier prix Winny), ils disposent en moyenne d’un pouvoir d’achat élevé, le record en Europe. La pression promo, concentrée en pénétrante, est donc moins forte au cœur du magasin. Les TG ne sont d’ailleurs pas systématiques, comme ici aux liquides. Au fond, on distingue le corner multimédia.

    • Shop in the shop

      Shop in the shop. Le corner multimédia. Le Cora de Bertrange a avant tout misé sur l’alimentaire. L’offre en produits techniques est relativement courte et le magasin ne propose pas de gros électroménager ou de vélos par exemple. Les arts de la table et le petit électroménager sont situés près des caisses, au centre du magasin.

    • L’espace petit électroménager-arts de la table

      L’espace petit électroménager-arts de la table. L’hypermarché ayant misé sur l’alimentaire, il ne propose pas de gros électroménager ou de vélos par exemple. L’assortiment en petit électroménager et en arts de la table est situé au centre du magasin, près des caisses. Il se distingue par ses gondoles couleur chocolat et par les grands abats jours rouges qui le surplombe.

    • Plafond couleur chocolat

      Plafond couleur chocolat. Une vue sur le plafond couleur chocolat. Cora Bertrange a opté pour cette couleur au détriment du noir, jugé trop froid. Cette teinte a pour effet de rendre plus efficace l’éclairage direct des produits et de focaliser l’attention des clients sur les rayons. A noter aussi la personnalisation des vitres de l’espace de fraîche découpe aux fruits et légumes, avec le logo de l’enseigne.

    • Premier rayon de fraîche découpe

      Premier rayon de fraîche découpe. Le rayon fraîche découpe de fruits et légumes. Cora Bertrange est le premier hypermarché à proposer ce service au Luxembourg. L’offre couvre les fruits (ananas, salades de fruits, morceaux de noix de coco, etc.) mais aussi les légumes : rondelles de carottes, émincés de champignons, barquettes de portions de chou fleur, etc.

    • Solutions repas dès l’entrée

      Solutions repas dès l’entrée.

      Orienté vers la galerie marchande, l’espace restauration rapide Croq’gourmand est aussi accessible depuis la surface de vente du Cora. Les clients ont ainsi à disposition une offre de rôtisserie, de sandwichs et de pizzas. A droite de la photo : les fruits et légumes, avec un balisage commun, à la teinte chocolat, que l’on retrouve sur l’ensemble de la zone marché.

« Nous avons voulu sortir du concept habituel de l’hyper et être très différenciant et qualitatif en alimentaire. » Comme souvent chez Cora, Patrice Frantz, directeur du Cora de Bertrange au Luxembourg, a eu carte blanche pour l’agrandissement et la rénovation du magasin. Inauguré le 15 avril, cet ancien Match en périphérie de la capitale du Grand Duché est passé de 3 650 à 8 200 m2.

Dans un pays où le « tout sous le même toit » n’est jamais vraiment entré dans les mœurs, Cora a misé sur un hyper à dominante alimentaire, jouant la complémentarité avec les nombreuses boutiques textile du centre commercial et les spécialistes sur la zone. Hors vins, l’assortiment en PGC-PFI dépasse les 25 000 références. Le choix est pointu, digne d’un hyper de 10 000 m2, en phase avec le niveau de vie des Luxembourgeois. On relève de nombreux produits qualitatifs : bar de ligne ou bio, poulet de Bresse, rayon boucherie trad 100 % Label Rouge (avec aussi du bœuf japonais de Kobé à 120 €/kg !), cave richement dotée en grands crus, cave à eaux, large choix de fromages et de charcuteries à la coupe, pâtisseries faites maison, épicerie fine, etc.

Pour autant, l’écrin reste sobre. Cora n’a pas versé dans la surenchère de décorations et de mobiliers luxueux. Priorité est donnée aux produits, bien éclairés, et aux services : fraîche découpe, espace de restauration rapide Croq’ gourmand à l’entrée, etc. Le confort d’achat a été privilégié. Les allées sont larges et les gondoles relativement courtes.

Une épure originale, confortable, bien adaptée à sa zone

Autre particularité du Cora luxembourgeois : son excellente lisibilité. La surface de vente est organisée en univers, des pôles d’attraction surélevés aux quatre coins du magasin. En alimentaire, les meubles tombeaux surgelés en pénétrante dégagent ainsi la vue vers la zone marché : poissonnerie, fromage et charcuterie à la coupe en bergerie, boucherie, boulangerie-pâtisserie. « Les différents métiers se succèdent, regroupés sur un petit périmètre, comme sur les marchés », explique Patrice Frantz. La cave est toute proche, non pas en ceinture mais en îlot.

A l’autre bout de la surface de vente, qui a deux entrées, Cora joue aussi la carte du shop in the shop bien balisé : espace multimédia, zone petit électroménager et arts de la table avec des gondoles couleur chocolat et de grands abat-jour rouge, textile, espace féminin Belle & zen façon grand magasin (DPH, parapharmacie). Bref, une épure qualitative, originale et bien adaptée à sa zone. A l’image de Carrefour Auteuil, lui aussi tout récemment rénové, ou plutôt « clusterisé » pour reprendre les termes maison.

Repères

. Cora au Luxembourg :

Outre Cora Bertrange, l’enseigne du groupe Louis Delhaize compte un autre Cora (10 000 m2), ouvert en mai 2002 à Foetz près de la frontière française. Depuis 1996, Auchan exploite un hyper de 12 000 m2 à l’est de Luxembourg-ville et a obtenu l’autorisation de créer un second Auchan. Ce qui en fera le quatrième gros hyper dans le Grand Duché. La concurrence locale est constituée de chaînes de supermarchés : groupe luxembourgeois Cactus, Delhaize Le Lion et Colruyt (Belgique), Supermarchés Match et supérettes Smatch (Louis Delhaize). Aldi et Lidl sont présents.

. City Concorde : 40 000 m2

Situé en périphérie de la capitale du Luxembourg, Cora-Bertrange est la locomotive du centre commercial City Concorde (40 000 m2 de surface de vente). Outre sa centaine de boutiques, ce dernier abrite un grand magasin textile Bram. Ce qui explique l’assortiment volontairement restreint de Cora en habillement.

. Les chiffres clefs de Cora Bertrange :

- 8 200 m2

- 34 caisses dont 8 en libre-service

- 225 salariés

- Panier moyen (PGC + frais LS + frais trad) : 44 €

- Investissement : 36 M€

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois