France - Loiret (45)

Auchan Olivet en images

21 décembre 2004 - Bertrand Gobin

  • Auchan Olivet en images

    • Illustration de la place accordée chez Auchan aux opérations thématiques : à Olivet, c’est le plateau saisonnier qui est le premier bénéficiaire de l’extension. Sa surface progresse de 40 %.

    • Dans les réserves, la largeur des allées n’est plus que de 1,90 m. Seuls des élévateurs filoguidés par le sol ont dorénavant accès aux racks.

    • Les employés de la réserve préparent les palettes à déposer en rayon en fonction des relevés de besoin qui leurs sont communiqués depuis la surface de vente. Ce terminal-bracelet, fonctionnant par radio-fréquence, et l’anneau digital de lecture constituent l’interface utilisée pour le picking des références de PGC en fonction de l’adressage paramétré par le logiciel. Le magasin utilise une dizaine de ces terminaux portables qui permettent, en outre, de connaître en temps réel, l’état des stocks.

    • La poissonnerie a toujours été l’un des points forts de l’hypermarché d’Olivet. Dans le prolongement du banc marée, les barquettes de frais emballé ont été placées juste devant les produits de saurisserie. Au global, la surface réservée aux métiers de bouche progresse de 16 %, passant de 1 200 à 1 400 m².

    • Auchan Olivet a regroupé l’ensemble de ses produits secs, souvent sans rayon fixe, dans une même gondole, face aux surgelés. On y retrouve les gammes d’ail, oignons et échalotes, les fruits secs ainsi que les saucissons.

    • Sur les livres et les produits culturels en général, Auchan Olivet se devait de réagir face aux 1 500 m² d’Espace culturel proposé par le Leclerc voisin. Le parti pris du magasin sur la librairie est conforté par l’offre d’Auchan Direct : 750 000 titres disponibles via le site internet de l’enseigne.

    • Depuis l’agrandissement, le stand fromages progresse d’environ 50 %.L’assortiment a été travaillé de manière à proposer des références spécifiques, ne faisant pas doublon avec l’offre libre-service et permettant aux vendeuses d’apporter des conseils appropriés.

    • Outre la mise en place d’une caisse verte, qui valorise toute la gamme des alternatives aux sacs de caisse traditionnels, Auchan Olivet organise la récupération des déchets à l’entrée du magasin : piles, cartouches d’encre, accumulateurs mais aussi sacs plastique.

    • Le stand « traiteur coupe » avec, contre le mur, la rôtissoire pour les poulets et l’atelier de fabrication. C’est là que sont assemblés et conditionnés sandwichs et pizzas. Une carte de fidélité, spécifique au rayon, est proposée aux clients.

Au sud d’Orléans, l’hypermarché Auchan d’Olivet vient de s’agrandir de 1 500 m² supplémentaires et atteint désormais 10 500 m² de surface de vente. Pour les clients, les changements les plus notables se voient dès l’entrée du magasin. Tout d’abord, le plateau saisonnier passe de 630 à 850 m² et gagne 50 éléments d’espace promo. Les grosses opérations (jardinage, jouets, rentrée, etc.) devraient ainsi s’exprimer plus facilement et avoir une meilleure contribution aux performances du point de vente. Avec une surface qui s’accroît de plus de 40 %, l’équipement de la maison est l’autre grand bénéficiaire de la rénovation du magasin.
Côté alimentaire, les stands des métiers de bouche voient leur superficie passer de 1200 à 1400 m². Points de force du magasin, la poissonnerie, la boucherie et les fruits et légumes ont reçu de nouveaux mobiliers, tout comme les comptoirs traiteur et fromage.

Prouesse logistique

Reste que le point le plus remarquable de cette rénovation ne concerne pas la surface de vente mais les arrières. Coincé entre le Loiret et la RN 20, le magasin n’avait d’autre choix que de prélever ses 1500 m² sur ses réserves. Lesquelles ont été entièrement réorganisées pour optimiser les 2400 m² restant. Livrés en flux tendus, les produits frais ne transitent plus que par une zone tampon. Le textile est stocké en hauteur, de manière dynamique, un peu comme dans les pressings libre-service.
Le plus étonnant concerne cependant les PGC : les stocks sont dorénavant gérés à la manière d’un entrepôt avec chariot filoguidé, adressage informatisé des références et communication par radio-fréquence. Une véritable prouesse en termes de logistique. Xavier Creuset, le chef de projet, s’est appuyé sur l’expérience d’Auchan Luxembourg, premier magasin du groupe à avoir mis en place cette organisation. L’objectif : ramener de 19 à 16 jours la durée moyenne de stockage en magasin sur les produits secs.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois