Un Intermarché rennais ouvre 32 caisses automatiques pour chariot

21 juillet 2008 - Patricia Bachelier

La fin de la caisse automatique tapis ? Sans doute. Alors que le déploiement à grande échelle des self check out bat son plein (800 prévus chez Système U d’ici à fin 2009), l’un des fabricants, IBM, jette un pavé dans la mare. Développée sur l’initiative de l’Intermarché des Longs Champs à Rennes et avec la Stime (la société informatique des Mousquetaires), la caisse LS nouvelle génération accueille les chariots en limitant au strict minimum la manipulation des produits.
En clair, le client ne dépose plus ses achats sur le tapis avant de les remettre dans son chariot. Il les scanne et les place directement dans un chariot vide disponible de l’autre côté de la caisse, sans se déplacer. Il repart avec son chariot plein, laissant le vide pour le prochain client. « Ce système, convivial et simple, réduit de 30 % le temps de passage par rapport à une caisse LS classique », fait valoir Christian Legendre, l’adhérent rennais, qui est aussi le patron de la Stime.

Une caisse universelle chariot / panier

L’adhérent a poussé la logique un cran plus loin en adoptant un deuxième modèle de Caddie au fond surélevé pouvant accueillir les paniers, voire les remplacer. « En fonction du trafic et des besoins consommateurs, le magasin positionne aux caisses LS des chariots classiques ou des chariots type panier. Ce qui en fait la première caisse universelle », affirme Catherine Mengin, directeur Retail Store chez IBM.
Il faut compter environ 15 000 € pour cette nouvelle caisse (sans monnayeur), soit trois fois le prix d’un équipement traditionnel. « Ce coût positionne le produit entre la caisse LS tapis et la caisse LS panier », précise Catherine Mengin.

40 caisses LS sur 50

Convaincu du bien fondé de son innovation, Christian Legendre a profité de son agrandissement (1 500 m² de plus pour 6 000 m²) pour s’équiper de… 32 unités en juin dernier. Elles s’ajoutent aux 8 caisses LS panier et tapis déjà existantes, soit un total de 40 caisses LS pour 10 caisses traditionnelles. Un record !
« Grâce à ces nouveaux modèles, j’ai pu installer 50 caisses là où n’auraient tenu que 25 modèles classiques. Cela améliore significativement la fluidité », se félicite l’adhérent. Il pointe aussi la satisfaction de ses clients (65 % des tickets proviennent des caisses LS) tout comme celle de ses caissières, dont le métier tourné davantage vers l’accueil et le conseil est plus gratifiant. Sans oublier le gain sur la masse salariale… Christian Legendre prévoit un retour sur investissement d’ici à cinq ans.
Mais à privilégier autant la caisse LS, ce distributeur avant-gardiste court aussi le risque de faire la Une des médias sur la disparition annoncée des caissières. Car s’il affirme ne pas avoir supprimé de postes, il n’a pas réalisé d’embauche malgré l’agrandissement de son magasin et le doublement de sa ligne de caisse…

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois