Traiteur festif : les meilleurs services en ligne

15 décembre 2009 - Benoît Merlaud

Linéaires a passé en revue les services traiteur en ligne des hypers pour les fêtes. Hyper U, en déroulant une panoplie très complète, prend la première place du podium, devant Auchan et Carrefour.

menus (/pers.)menus spéciauxplateaux fruits de merassortiment (hors menus)commande en lignepaiement
Hyper Umagasins-u.com9,90 €
12 €
15 €
18 €
21 €
25 €
enfants :
4,50 €
6,50 €
buffets :
4,90 €
7,50 €
10 €
5 réf.170 réf.ouien ligne ou en magasin
Auchanauchan.fr14 €
17 €
24 €
enfants :
7 €
2 réf.412 réf.ouien ligne
Carrefourcarrefour.fr9,90 €
12,50 €
14,90 €
5 réf.144 réf.ouien magasin
Coracora.fr13,95 €
16,95 €
19,95 €
4 pers. :
40 €
0 réf.103 réf.ouien ligne
Géant Casinogeantcasino.fr14,50 €
18,50 €
21,50 €
halal :
15 €
3 réf.34 réf.ouien magasin
Intermarchépromosintermarche.com10 €
15 €
20 €
2 pers. :
50 €
4 réf.43 réf.nonen magasin
Leclerce-leclerc.comvariable selon les centralesnonen magasin

Après quelques lancements en 2008, la plupart des enseignes d’hypers ont étoffé cette année leur service traiteur en ligne pour les fêtes. L’occasion pour Linéaires de comparer les sites de chacun, passer les offres au crible, apprécier les prestations proposées.

Principal enseignement de cette étude : les partis pris des enseignes sont finalement très marqués. Voilà au moins un secteur marchand (peu normé par ailleurs) sur lequel les distributeurs cultivent encore une certaine différenciation.

Service traiteur Hyper U

Le site le plus apprécié par la rédaction de Linéaires est celui d’Hyper U. D’abord pour son vaste choix de menus, du plus modeste (9,90 € par personne) au plus festif (25 € par convive). L’offre est complétée par trois formules de buffet et deux menus enfants (voir tous les prix dans notre tableau comparatif).

Avec Hyper U, seuls Auchan et Leclerc ont pensé à proposer un repas aux enfants. Même si le caractère festif de la formule, dans sa version de base, se résume souvent à un jus d’orange MDD et un œuf surprise Kinder, l’offre a au moins le mérite d’exister.

Sur le site d’Hyper U, le choix disponible à la carte, par ailleurs, est tout à fait satisfaisant : 170 références, de l’apéritif au dessert, sans oublier les pains. L’offre de plateaux de fruits de mer, notamment, est le signe d’un bon « penser client ». Au nom d’un service global, le rayon traiteur peut prendre des commandes qui concernent pourtant spécifiquement la marée. Une initiative que l’on ne retrouve pas chez Cora, ni parfois chez Leclerc.

Fleury Michon au menu chez U

Hyper U, enfin, prend soin d’accompagner et de rassurer ses clients. Le site donne des descriptions des recettes et précise que les modes de réchauffage des plats sont expliqués avec chaque menu. Pour la plupart des produits, l’enseigne fait également l’effort de reproduire des listes d’ingrédients (Hyper U et Auchan sont les seuls à le faire).

La mise à disposition de cette information est appréciable et, par principe, ne peut être qu’approuvée. Cela dit, un tel niveau de transparence donne aussi à voir le côté « industriel » des préparations. Dans les listes d’ingrédients d’Hyper U, le nom de Fleury Michon traîne encore ici ou là…

Toujours chez les Nouveaux Commerçants, la composition de certains desserts a également de quoi troubler, selon que la spécialité est fabriquée sur place ou non. Une pyramide au chocolat, par exemple, contient comme premier ingrédient, dans les hypers qui l’élaborent eux-mêmes, de la crème fraîche. Si la pyramide vient de l’extérieur, la crème fraîche cède la place… à des matières grasses partiellement hydrogénées. Le tout sans changement de prix, évidemment.

Caviar à 6 000 €/kg pour Auchan

Caviar chez Auchan

En léger retrait dans notre classement, Auchan et Carrefour ont adopté des stratégies diamétralement opposées. Auchan, d’abord, donne dans l’hyperbole festive. Pas de menu à moins de 14 € et, surtout, un choix pléthorique de plus de 400 références à la carte ! Les clients peuvent y trouver des spécialités plus pointues qu’ailleurs, comme un jambon sec entier de Noir de Bigorre ou du caviar Béluga (à 5 980 €/kg…). Avec malgré tout un peu de difficulté, à la navigation, pour faire le tour d’une offre aussi étendue.

Encore plus qu’Hyper U, Auchan s’est attaché à prendre le client par la main. Avec moult informations : détail des conditionnements, listes d’ingrédients, conseils de réchauffage. Avec de multiples suggestions : présentation des plats, recommandations du sommelier. Et même, pour la touche finale, des menus de table ou des chevalets porte-nom offerts.

Carrefour imbattable sur les prix

A l’inverse d’Auchan, Carrefour a fait le pari qu’avec la crise, il fallait d’abord aligner une offre de bataille. Résultat : seulement trois menus proposés, dont le plus cher, à 14,90 €, dépasse à peine le prix d’appel d’Auchan !

A ce tarif, Carrefour se révèle imbattable. Le menu, généreux avec sa mise en bouche, son foie gras entier (recette « deux poivres et champagne ») et ses deux plats (bar et chapon), rivalise avec des offres à 17 ou 18 € chez les concurrents.

La prestation proposée par Cora, ensuite, est correcte, mais sans surprise. Une seule vraie originalité : un menu configuré pour 4 personnes (40 €), qui permet à l’enseigne de placer une offre sur un créneau plus discount. Le site, dans l’ensemble, pèche par manque d’informations et de visuels disponibles.

Géant Casino décevant

Géant Casino, pour sa part, propose le service traiteur le plus décevant du comparatif. L’assortiment se révèle bien trop limité (4 menus et 34 références seulement à la carte). Cette impression de pauvreté se trouve accentuée par l’utilisation systématique (pour tous les plats de viande de tous les menus !) de gratin dauphinois comme accompagnement… Quant au menu halal (une vraie spécificité de l’enseigne, pour le coup), il ne comporte, pour 15 €, que deux plats (poisson et volaille), sans entrée ni amuse-bouche.

Intermarché et Leclerc, enfin, n’ont pas adopté de vrai service traiteur en ligne. Leur site permet juste, en feuilletant un catalogue numérique, de remplir un bon de commande pour l’imprimer et le porter en magasin. Les Mousquetaires, cela dit, se sont rangés derrière un tract national alors que les Leclerc avancent en ordre dispersé. D’une centrale régionale à une autre, les indépendants peuvent proposer des offres complètement différentes, notamment en matière de menus. Dans l’Ouest, la palette des forfaits va par exemple de 9,90 € à 19,90 €, contre 14 € à 35 € en région parisienne.




Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois