Pourquoi l’éco-taxe poids lourds est retardée

Maigre consolation. L’annonce, la semaine dernière, d’un délai supplémentaire de trois mois avant la mise en application de la nouvelle éco-taxe poids lourds n’est qu’un soulagement temporaire pour la distribution.

Car la taxe, censée s’appliquer dès le 1er octobre, sera bien applicable au 1er janvier, sauf nouveau coup de théâtre. Selon le quotidien « Les Echos », qui a obtenu des explications du ministère des transports, ce report d’un trimestre est dû à des « dysfonctionnements non structurels mais bloquants et nombreux » de la part d’Ecomouv’ le prestataire en charge de la collecte de la taxe.

Pour mémoire, le mécanisme prévu (en résumé) est le suivant : les poids lourds de plus de 3,5 t devront tous être équipés dorénavant d’un système d’identification embarqué (de type télépéage). Lequel les identifiera lors de leur passage sur le réseau taxable (pour l’essentiel les routes nationales et voies rapides, le réseau autoroutier à péage n’étant pas concerné) via des portiques situés tous les 5 km. Variable selon la classe Euro, le montant de la taxe sera de l’ordre de 12 cts € du km en moyenne.

Selon le ministère, les tests menés à blanc en juillet et août démontrent l’efficacité du système d’identification et de tarification des véhicules. En revanche, il subsisterait des problèmes techniques notamment liés à la facturation.

La distribution est évidemment concernée au premier chef par cette taxe. Et certains territoires plus que d’autres, la Bretagne en particulier, seule région de France métropolitaine à n’être pas équipée d’autoroutes à péage mais uniquement de voies rapides. La réduction de 50 % prévue par le texte, spécifiquement pour cette région, ne suffit pas à calmer la colère de certains. Tels les Leclerc de la Scarmor, par la voie d’Olivier Bordais, adhérent à Landerneau (29), qui s’est fendu d’une lettre ouverte aux élus de la région pour dire « Non à la taxe ».

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois