Leclerc veut s’installer en Martinique

5 octobre 2009 - F. Carluer-Lossouarn

Leclerc

Leclerc

« A quand un magasin Leclerc en Martinique, M. Leclerc ? ». En janvier dernier, cet internaute s’impatientait sur le blog de Michel-Edouard Leclerc. Ce jour-là, le patron de l’enseigne d’indépendants s’était fendu d’une note pour célébrer l’ouverture des premiers Leclerc en Corse.

Le vœu de cet internaute Martiniquais pourrait bientôt s’exaucer. Selon nos informations, Leclerc est en phase de négociations avancées, avec le groupe Lancry (2 hypers Carrefour), pour s’implanter en Martinique. Des rumeurs insistantes en ce sens circulent d’ailleurs depuis plusieurs mois sur des forums de discussion dans les Dom-Tom. Contacté par Linéaires, Leclerc s’est refusé à commenter cette information.

Cora : des magasins sur le marché

En avril dernier déjà, la lettre d’information économique Inter-Entreprises (Guadeloupe, Guyane et Martinique) révélait que Leclerc s’intéressait de très près à la Martinique. Dans cet article passé inaperçu en Métropole, on apprenait que Michel-Edouard Leclerc avait effectué deux voyages dans l’île pour y rencontrer des petits groupements indépendants susceptibles de devenir affiliés Leclerc. Inter-Entreprises citait les noms du groupe Lancry et de Rodom-Grodom (deux supermarchés Madimarché).

Par ailleurs, la rumeur d’une cession à Leclerc de l’unique Cora martiniquais circule aussi. Contacté par Linéaires, le groupe Louis Delhaize a indiqué qu’il ne confirmait ni n’infirmait ces rumeurs… Dans sa dernière lettre publiée le 1er octobre, Inter-Entreprises révèle pourtant que plusieurs groupes martiniquais sont sur les rangs pour racheter les magasins que le groupe Cora a, officiellement, mis sur le marché. Selon cette publication, le groupe Ho Hio Hen, partenaire de Casino dans l’île, a fait une offre à Cora pour la reprise des Ecomax (magasins discount) en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane.

Un joli coup de pub

S’il parvient à mettre un pied en Martinique, Leclerc s’offrirait un joli coup de pub. L’arrivée d’une enseigne discount susceptible de pousser les distributeurs locaux à baisser leurs prix est fortement attendue. Dans les Antilles françaises, la grève générale de février dernier contre la vie chère a laissé des traces. Environ 5 000 personnes ont encore manifesté en Guadeloupe samedi dernier, emmenées par le LKP. Le collectif animé par Elie Domota réclame notamment l’annulation de l’augmentation du prix de l’essence. C’est dans un climat similaire que Leclerc avait annoncé son arrivée à la Réunion fin 2008.

Leclerc aura fort à faire en Martinique. L’enseigne et son (ou ses) partenaire(s) seront confrontés à des franchisés locaux bien implantés et puissants. A l’image du groupe Bernard Hayot. Ce petit conglomérat a réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard d’euros en 2008. Ses activités couvrent la grande distribution (2 Carrefour en Martinique, 1 en Guadeloupe, 2 à La Réunion et 1 en République Dominicaine) mais aussi l’automobile (concessions, location de voitures, vente de pneumatiques), la distribution non-alimentaire (Mr. Bricolage, Décathlon, Gamm Vert, Yves Rocher) ou bien encore la restauration (Brioche dorée).

Cora, U, Leader Price, Ho Hio Hen, Lancry

Le groupe Hayot possède ses propres usines agroalimentaires : production de chocolat en Martinique, usine de produits laitiers Danone à la Réunion, marques de rhum J. M et Clément. En tant que grossiste, le groupe Hayot représente aussi les marques de grandes multinationales pour lesquelles il assure des activités de stockage, de distribution et de merchandising : Mars, Pepsi, Lu, BN, Duracell, Sony, Reckitt et Colman, Nivéa, etc. A priori donc, Leclerc n’aura d’autre choix que de démarcher son principal concurrent s’il veut distribuer ces marques incontournables en Martinique… Difficile de dire dans ces conditions quelle sera la latitude de Leclerc pour faire baisser les prix dans l’île.

Outre le groupe Hayot, Carrefour est encore représenté via un autre franchisé : Lancry (2 hypers). Cora est présent avec 1 hyper, 5 supermarchés Match et 20 Ecomax. Ho Hio Hen, franchisé Casino, exploite 2 Géant Casino et 5 supermarchés Casino. L’enseigne Leader Price est aussi implantée, en franchise. Système U compte 2 Hyper U.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois