Le groupe Caillé proche de la faillite

A l’échelle de la Réunion, la nouvelle n’est pas mince. Le groupe Caillé, acteur économique majeur localement, vient de se placer sous la protection de la procédure de sauvegarde, dernière étape avant un éventuel dépôt de bilan et un redressement judiciaire, de source locale.

Caillé est notamment connu comme l'importateur exclusif des marques automobiles Peugeot, BMW, Fiat ou encore Mitsubishi dans l’île. Sa deuxième branche d’activité est la distribution. Ex-franchisé Carrefour (Champion et Ed), il exploite depuis l’automne les enseignes Géant Casino (deux unités) et Leader Price (23 unités) sur la zone.

Selon la presse locale, c’est l’activité automobile qui plombe le groupe suite à la baisse brutale des ventes à la Réunion l’an dernier. Caillé aurait aussi investi à mauvais escient dans le groupe Dindar (concessions automobiles, vente de meubles, etc.).

En juillet dernier, le président François Caillé avait déjà dû se résoudre à une procédure de conciliation entre son groupe et cinq banques de la Réunion. Ce qui lui aurait permis d'obtenir un prêt de 18 millions d'euros.

A noter que la branche distribution du groupe est dirigée depuis début 2010 par Philippe Lauthier, qui était jusqu’à l’été 2009 directeur général adjoint de Monoprix. Philippe Lauthier fut également le patron des achats alimentaires de Promodès, puis de Carrefour, lors de la fusion des deux groupes.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois