Le gouvernement suspend son projet d'écotaxe

29 octobre 2013 - B. Merlaud

Après l'avoir déjà reporté au 1er janvier, le gouvernement suspend une nouvelle fois son projet d'écotaxe.

Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, l'a annoncé ce 29 octobre. L'hostilité au projet allait croissant ces dernières semaines, en particulier de la part des entreprises bretonnes, filières agroalimentaires et distribution en tête.

Sur Twitter, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a confirmé que ce sont "la confrontation et la violence" qui l'ont amené à suspendre la mise en œuvre de l'écotaxe.

Le gouvernement suspend son projet d'écotaxe

Ce projet prévoit de taxer les poids lourds de plus de 3,5 tonnes, via un système embarqué, sur certaines portions du réseau routier non payant (pour l'essentiel des routes nationales et voies rapides, mais pas les autoroutes soumises à péage).

Frédéric Cuvillier a estimé qu'il faudrait encore "vraisemblablement plusieurs mois de discussions" pour définir les modalités d'application de l'écotaxe, rapporte l'AFP.

Ecomouv', la société italienne privée retenue par l'Etat français pour gérer la future écotaxe, a déjà installé "250 bornes et 180 portiques" sur le territoire hexagonal, précise aujourd'hui Le Figaro. Le prestataire a également recruté près de 200 personnes pour ouvrir un centre d'appel, à Metz, afin de vendre des abonnements et répondre aux questions des transporteurs.

Si le gouvernement décidait de renoncer à l'écotaxe, l'Etat français devrait verser 800 M€ à Ecomouv' au titre des investissements avancés.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois