Comparateur de prix : Leclerc gagne contre Lidl

3 novembre 2011 - Benoît Merlaud

Michel-Edouard Leclerc se réjouit de sa victoire en justice contre Lidl. Il peut comparer le prix d'un produit du discounter à l'un de ses premiers prix. Les références n'ont pas besoin d'être rigoureusement identiques si elles sont "interchangeables".

Comparateur de prix : Leclerc gagne contre Lidl

Sur son blog, Michel-Edouard Leclerc se réjouit de sa victoire en justice contre Lidl. Il peut comparer le prix d'un produit du discounter à l'un de ses premiers prix.

Lidl avait contesté à Leclerc le droit, sur quiestlemoinscher.com, de comparer l'un de ses produits à son équivalent dans la gamme Eco +. Justement parce qu'il ne s'agit pas, chez Lidl, d'un "vrai" premier prix.

Le litige reposait sur un comparatif entre deux références de crème fraîche. Dans un jugement rendu le mois dernier et rapporté par Michel-Edouard Leclerc, le Tribunal de Grande Instance de Strasbourg a estimé que les produits n'avaient pas besoin d'être rigoureusement identiques pour être comparés.

"Il suffit qu’ils répondent au même besoin et qu’ils aient le même objectif", cite le distributeur breton. Le fait que le pot de crème fraîche de Lidl soit fermé par un opercule, contrairement à celui d'Eco +, "n’a aucune incidence sur la qualité intrinsèque du produit". Les deux références restent "interchangeables" pour le consommateur.

Ce jugement de première instance peut faire l'objet d'une procédure d'appel. Mais "la jurisprudence s’enrichit d’une nouvelle démonstration favorable à la publicité comparative", conclut Michel-Edouard Leclerc.

L'enquête de Linéaires

L'an dernier, Linéaires a aussi mené sa propre enquête, pour comparer les prix de Leclerc et de Carrefour à ceux de six enseignes de hard discount, sur 120 références alimentaires.

Notre panier était à chaque fois composé de produits jugés de qualité équivalente. Pour Leclerc, on y trouvait une moitié de références Eco + et une moitié de MDD classiques.

Verdict : Leclerc ressortait moins cher que Lidl. Mais de peu, les deux enseignes trustant les deux premières places du comparatif.

En affectant un indice 100 à la moyenne des distributeurs étudiés, Leclerc obtenait 95,1 et Lidl 96,1.
Carrefour, avec un panier composé à 57 % de premiers prix et de références Carrefour Discount, affichait un indice prix de 102,3. Ed-Dia ressortait à 103,5.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois