Ces marques qui prennent la main sur les sites drives

8 septembre 2016 - B. Merlaud

Ces marques qui prennent la main sur les sites drives

Alkemics est une plate-forme d'échange entre industriels et distributeurs assurant la mise à jour des fiches produits. Y compris sur les sites drives des enseignes, ainsi alimentés en direct et enrichis par les fournisseurs. De plus en plus de distributeurs se laissent tenter.

La société estime aujourd'hui couvrir potentiellement 78% du marché du e-commerce alimentaire français. Elle collabore avec Auchan depuis 2012 (sa solution y est opérationnelle depuis 2014), est entrée chez Casino en 2015 et vient de signer avec un troisième (très gros) acteur du drive cette année.

La start-up française peut aussi s'enorgueillir d'avoir été référencée en juin dernier par Walmart. "Les PME qui souhaitent exporter chez Walmart peuvent ainsi passer par nous, s'enthousiasme Antoine Durieux, le fondateur d'Alkemics, et entrer en contact direct avec un acheteur."

En même temps que les enseignes, les industriels, logiquement, suivent. "800 marques utilisaient notre plate-forme il y a 18 mois, elles sont 2500 aujourd'hui", se félicite le jeune dirigeant.

Transfert de responsabilité

Avec Alkemics, les marques peuvent enrichir les fiches de produit des sites marchands

Il faut dire que la solution est bigrement séduisante. Au-delà de l'échange purement technique de données entre un distributeur et son fournisseur, la plate-forme d'Alkemics permet en effet de laisser directement la main aux industriels pour mettre à jour et enrichir les fiches produits des sites marchands.

Premier avantage : la responsabilité juridique des informations mentionnées (hormis le prix) est transférée au fabricant, qui est le mieux placé pour s'assurer de leur exactitude. Appréciable, quand la réglementation ne cesse de s'alourdir sur les mentions obligatoires à porter à la connaissance du consommateur.

Second intérêt : sur les sites internet, les fiches produits peuvent être agrémentées d'informations plus marchandes, conseils, recettes et même vidéos. De la multinationale Unilever à la PME Good Goûts, des rhums Bardinet aux pâtes Barilla, les profils des industriels qui se sont emparés de cet outil sont variés.

Antoine Durieux est formel : l'impact sur les ventes d'une fiche produit ainsi enrichie est "très significatif". Tout à leur satisfaction de rendre plus vivants leurs sites de drive, les distributeurs ne cherchent même pas à monnayer ces PLV virtuelles. Pour l'instant.

Un "chat" entre industriels et distributeurs

Au-delà des seules fiches produits, désormais, Alkemics commence à élargir les champs d'application de sa plate-forme. "Nous avons lancé une fonction "chat" qui marche très bien, illustre Antoine Durieux. Industriels et distributeurs échangent des avis sur des nouveaux produits, les fournisseurs préviennent de l'arrivée d'une campagne TV pour anticiper les commandes, etc."

La start-up vient de lever, dans un nouveau tour de table, 20 millions d'euros (soit quatre fois plus que sa première levée de fonds début 2015). Elle entend utiliser ces investissements pour continuer à développer ses services dans le champ de la collaboration industrie-commerce, pour mieux cibler les PME et pour renforcer sa présence à l'international.

Les Ateliers du Drive 2016

Les Ateliers du Drive

Envie d'en savoir plus sur les nouveaux développements du drive ? De rencontrer distributeurs et experts, de récupérer des chiffres clés par enseigne ?

Avec les témoignages, côté industriels, d'Orangina et de Good Goût.

Rendez-vous aux Ateliers du Drive, organisés par les Editions Dauvers et Linéaires le 27 septembre 2016 à Paris.

Renseignements et inscription ici.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois