Carcoop : Carrefour garde les six hypers

Le contentieux traînait depuis près d’un an et demi. Depuis que Coop Atlantique (928 M€ de CA, 7 hypers et 25 supers) a annoncé son ralliement à Système U en 2011. Restait à régler le sort de la filiale commune avec Carrefour, Carcoop. Détenue à 50/50 par les deux partenaires, avec un management Carrefour, Carcoop exploite six hypers de taille moyenne : quatre sont situés dans le Nord-Pas-de-Calais (St-Pol-sur-mer, Douai, Flers et Denain), un à Bourg-en-Bresse (01) et un à Moulins (03). Bien loin des bases de Coop Atlantique, donc (Charente-Maritime).

Les statuts de Carcoop prévoyaient qu’en cas de rupture, les six magasins seraient partagés entre les deux partenaires : trois pour Carrefour et trois pour Coop Atlantique. Avec la primauté du choix pour Carrefour, qui subissait, de fait, la rupture dans le cas présent.

Cette procédure a été validée par le tribunal de commerce, mais Carrefour a fait appel de la décision. Appel rejeté par la cour de cassation le 13 mars 2013, qui a confirmé le bien fondé de ce partage.

Mais visiblement les tractations se sont poursuivies entre les deux ex-partenaires. Et elles ont abouti à un accord, annoncé aux instances représentatives du personnel vendredi 14 juin. Les six hypers conservent l’enseigne Carrefour et resteront exploités par le groupe Carrefour.

Interrogé par Linéaires, Carrefour précise que le schéma capitalistique de Carcoop reste pour l'heure inchangé. Coop Atlantique reste donc présent au capital de son désormais concurrent.

Linéaires - Formules d'abonnement

LE MAGAZINE DE LA DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

● L'expertise du seul magazine spécialiste de l'alimentaire en GMS
● De nombreux reportages en magasins, enquêtes et comparatifs indépendants
● Plus de 100 dossiers marchés et focus produits traités chaque année

Profitez d'une offre découverte 3 mois